Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog des bons plans des voyages de plaisir

Apprendre à traduire en arabe ; guide et conseils

31 Mai 2012 , Rédigé par laaliou.said Publié dans #VOYAGES MAGHREB

 

L'arabe, cette langue ancienne, fascine de plus en plus les chercheurs des secrets de la culture arabo-musulmane. Pour naviguer dans les profondeurs des sociétés qui parlent cette langue, diverses traductions ont vu le jour autour du mode de vie, l'histoire, l'imaginaire ainsi que la pensée de l'orient envers le monde occident.


L'arabe est une langue qui s'écrit et se lit de droite à gauche. Ses lettres sont particulières, elles ont de différentes graphies et comportent parfois des points en haut ainsi qu'en bas. Des lettres dont la phonétiques n'existent que dans la langue arabe même sont difficile à prononcer pour un apprenant étranger.

Cette langue était la plupart du temps orale, des poètes de la Jahiliya, époque d'ignorance arabe, chantent leurs poèmes oralement en plein monde. A l'époque, c'étaient les juifs  qui maîtrisaient l'écriture. Peu de messages écrits sont donc trouvés.


Grâce à la technologie moderne, l'arabe a pu suivre en parallèle le progrès de la mondialisation. A force de besoin de manuscrits arabes sur l'histoire, la pensée, la philosophie, le mode de vie et d'autres domaines, le traducteur étranger a inventé plusieurs moyens de traductions. Actuellement, des traductions en ligne ou traductions web sont disponibles.

Des voix s'élèvent donc pour faire des recherches académiques sur les arabes et leurs partis pris envers l'Occident après les attentats du 11 septembre 2001. Des traducteurs se sont alors consacrés à leurs
recherches dans les manuscrits d'Ibn Rochd ou Avéroès, Ibn Sina, Al Khaouarizmi ainsi que d'autres philosophes arabes.

 
Traduire en arabe n'est plus difficile comme avant.
Avec la traduction internet tout devient possible. Sur www.translate.google.com, l'arabe s'affiche parmi la liste de langues concernées par la traduction. Pourtant il faut rappeler que traduire en français la langue arabe, par exemple, ne passe pas toujours sans hors sujets, en outre, plusieurs expressions sont mal traduites vu la polysémie d'un mot et les divers temps de conjugaison d'un verbe, notamment.

Pour une meilleure traduction, la nécessité d'apprendre les deux langues dont on souhaite traduire l'une dans l'autre demeure primordiale. Ainsi, traduire droit vers l'expression désirée devient un travail aisé. Des dictionnaires de traduction arabe-français et vice versas sont disponibles dans les librairies ou encore chez les bouquinistes, Al Minhal entre autres.

 

 

 

(Merci de laisser un commentaire ou de partager sur les réseaux sociaux, si vous jugez utile ce contenu.)

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article