Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog des bons plans des voyages de plaisir

Conseils pratiques pour apprendre la langue croate

18 Octobre 2011 , Rédigé par laaliou.said Publié dans #VOYAGES EUROPE

 

Le croate est une langue slave, tout comme le russe et le tchèque. Connu par la richesse de son vocabulaire et la complexité de sa grammaire, le croate est rarement soumis aux influences linguistiques   étrangères. Vous trouverez dans ce guide des infos pratiques sur cette langue ainsi que des conseils pour une bonne traduction du français au croate.

 

Histoire
On commence à rédiger des textes en croate au début du IXème siècle. Ces articles, qui sont rares à cause de plusieurs facteurs entre autres la guerre, sont rédigés en slave ancien. Les rédacteurs ne commencent à utiliser l'alphabet latin en langue croate qu'au XIVème siècle. Plusieurs dialectes d'origines croates ont fait leur apparition dans les 4 coins de l'ancienne Yougoslavie, notamment le Tchakavien, le Chtokavien et le Kaïkavien.

La standardisation du croate
C'était grâce à un jésuite, appelé
Bartul Kašić, qui a pu inventer la première grammaire du croate inspirée du dialecte chtokavien. Giacomo Mikaglia, un jésuite italien a publié pour la première fois dans l'histoire
un dictionnaire italien-croate. Des récits et écrits littéraires serbo-croates trouvant origine dans la Bible commencent à avoir le jour dès le XIXème siècle et contribuent à la standardisation de la langue.

La grammaire croate
En consultant des pages internet sur la langue croate, on comprend facilement qu'elle dispose de trois genres ; le masculin, le féminin et le neutre, deux aspects adjectivaux; adjectifs déterminés et indéterminés. Concernant les verbes, on trouve des verbes à aspects achevés ou inachevés. En phonétique, la prononciation du croate est basée sur 4 cas phonologiques ; la palatalisation, la sibilarisation, l’assimilation des consonnes et la yodisation.


 

Conseils pratiques pour apprendre la langue croate

- Il est conseillé, pour la traduction d'une page de site web, d'éviter le traducteur de pages Google Translate, et ce  souvent à cause de la traduction impertinente et vulgaire du site qui ne prend pas en compte le contexte spécifique du contenu traduit.
- Il est recommandé également d'avoir une bonne connaissance de la langue croate, et plus spécifiquement le sens propre et figuré des mots.
- Un dictionnaire professionnel français - croate et croate - français demeure fortement obligatoire, notamment celui de l'édition Poche dont l'auteur est Valentin Putanec et le prix est 79€.

- Pour traduire une page web en ligne, il est judicieux, après la traduction web, de vérifier la pertinence et l'adéquation des expressions du texte à l'aide du dictionnaire.

 

(Merci de laisser un commentaire ou partager sur les réseaux sociaux, si vous jugez utile ce contenu)

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article